• marinetizorin

Revue de presse: entretien avec Alain Wigishoff de Inter Inox et 80 recrutements chez ACTA

Dernière mise à jour : juin 7

Article publié sur LE PROGRES rubrique MEYZIEU le 06/05/2021


L’entreprise Inter Inox ne craint pas la crise

Inter Inox est une PME spécialisée en fixations en tout genre qui traverse la

crise sanitaire avec détermination et sans conséquence sur l’emploi malgré une

baisse importante d’activité. Rencontre avec son directeur, Alain Wigishoff qui a

misé sur la diversification et l’anticipation pour maintenir le cap.


Alain Wigishoff : « Notre organisation est adaptée aux crises. » Photo Progrès /Christian GIZON


Fondée en 1978 par les époux Ribault, l’entreprise familiale a développé la vente de fixations

inoxydables sur toute la France. Rachetée en 1995 par Würth, la société s’est modernisée et

diversifiée, pour devenir le leader français de la distribution d’éléments d’assemblage en acier

inoxydable.


Des masques et du gel dès janvier 2020

« Au début de la crise sanitaire, on avait un coup d’avance sur les décisions gouvernementales. J’ai anticipé quand j’ai vu ce qui se passait en Chine. Je me souvenais de l’épisode de la grippe A il y a dix ans ! », explique Alain Wigishoff qui ajoute : « On a acheté masques et gel dès décembre 2019 et pris l’habitude des gestes barrières. Le 1er jour du 1er confinement, le 17 mars, on a mis en place le chômage partiel, le télétravail avec trois objectifs : personne ne devait tomber malade, on devait pouvoir livrer tous les clients qui passaient commande et on ne devait pas en perdre pour ne pas mettre en péril l’emploi. »

Une stratégie qui s’est avérée payante puisqu’il n’y a pas eu de Covid attrapé en entreprise et

qu’Inter Inox aura rattrapé fin 2021, son chiffre d’affaires d’avant crise.


Inter Inox a perdu 1 an sur son objectif stratégique

Alain Wigishoff reconnaît que les aides gouvernementales ont permis le maintien de l’emploi durant le premier confinement : « Notre CA a baissé de 19 % en mars, 45 % en avril. Mais on a pu reprendre une activité quasi normale dès juillet, le 2e et le 3e confinement, n’ayant que peu d’impact sur notre organisation qui, depuis longtemps, est adaptée aux crises : réactivité et délais courts dans les livraisons, rationalisation des approvisionnements par des accords avec des entreprises collaboratrices, commercialisation de produits innovants, comme les vis antivol », se réjouit Alain Wigishoff qui est conscient que la tâche est plus aisée quand on s’appuie sur un groupe puissant, comme c’est le cas pour Inter Inox, qui appartient à Würth. Et le directeur de conclure :

« Finalement la crise ne fera que décaler d’un an l’objectif fixé en 2019 : doubler en cinq ans le CA et passer de 10 à 20 M d’€ ».


Inter Inox, 7 avenue Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny Meyzieu – Tel : 04.72.45.28.70

Courriel : web@interinox.fr – Site Internet : www.interinox.fr


en chiffres

Inter Inox est implanté dans la ZI de Meyzieu depuis 1997.

Rachetée en 1995 par le groupe Würth, dont elle devient une filiale, spécialiste des fixations en aciers inoxydables et leader sur le marché français. 100 000références en stock. 10 tonnes de livraison par jour. 35 salariés.

Chiffre d’Affaires

En 2019 : 10 Md'€.

En 2020 : 8,5 M d'€.

En 2021 : 10 M d'€ prévus.

Objectif horizon 2026 : 20 Md'€.


Article publié sur LE PROGRES rubrique MEYZIEU le 07/06/2021


ACTA recrute 80 personnes pour accompagner sa croissance


La filiale du groupe Atlantic spécialisée dans la ventilation et l’aération, continue de profiter de vents favorables dans sa croissance.

L’entreprise de 600 salariés a ouvert 80 postes supplémentaires pour l’année 2021, dans des domaines qui couvrent toute la chaîne de production.



L’entreprise ACTA, filiale du groupe Atlantic, spécialisée dans la conception et production de

ventilation, d’aération et de climatisation, recrute intensivement en cette année 2021. « On monte en besoin de par la croissance et les opportunités de développement que rencontre notre milieu face à la crise, » explique Franck Langloys, directeur industriel d’ACTA industrie. Séparée en deux pôles, ACTA Industrie et ACTA Commerce, l’entreprise, qui a déjà fait doubler ses effectifs en 5 ans, annonçait en décembre dernier un recrutement de 50 personnes pour 2021. Un chiffre réévalué à la hausse depuis, avec finalement un objectif de 80 personnes recrutées sur l’année 2021, 80 postes dans l’immense majorité créés pour accompagner la croissance du groupe. « Nous avons des offres pour tous les métiers »


Le pôle industriel espère ainsi recruter 30 personnes, là où le pôle commerce table sur une

cinquantaine. « Aujourd’hui, le tiers de ces 80 recrutements est réalisé, et d’autres sont en bonne voie et sur le point d’aboutir, » avance Delphine Costes, responsable des ressources humaines pour ACTA Industrie. Avec quelques difficultés pour trouver des personnes à certains postes « Quelqu’un qui vient travailler dans le bassin lyonnais, il a le choix, il y a beaucoup d’entreprises dans le même secteur que nous. L’objectif, c’est de faire comprendre que nous avons des offres pour tous les métiers, du début jusqu’à la fin de ligne concernant nos produits, y compris l’après-vente, » affirme Jean-Robert Buecher, directeur de l’assistance technique clients.

28 vues0 commentaire