• marinetizorin

Revue de presse: article du progrès sur le ZI Tour

Dans le bus du ZI tour, les collégiens découvrent des métiers industriels

Article du progrès - date de parution : 9 avril 2022 - Par Christian GIZON https://www.leprogres.fr/economie/2022/04/08/dans-le-bus-du-zi-tour-les-collegiens-decouvrent-des-metiers-industriels Faire le tour de la zone industrielle de Meyzieu Jonage dans un bus pour connaître les entreprises et découvrir des métiers en tension, c’est ce que peuvent vivre des collégiens et lycéens chaque mois.

C’est l’AIRM qui, propose ce ZI tour, à l’initiative des industriels qui ont des difficultés de recrutement. Marie Buffin dans le bus du ZI tour commente la visite et la vidéo qui présente dix métiers différents.


Photo Progrès /Christian GIZON


Jeudi dernier, une classe de 3e en préparation professionnelle du lycée polyvalent Frédéric Fays a participé à une visite commentée dans un bus, qui fait le tour d’une dizaine d’entreprises de la zone industrielle de Meyzieu, Jonage et Pusignan.


Le bus s’arrête devant chaque entreprise

Une dizaine de fois pendant le tour, le bus s’arrête devant une entreprise. Dans une vidéo, un salarié de cette même entreprise met en valeur son métier et l’intérêt qu’il y trouve. Au micro, Marie Buffin, directrice de l’Airm (1) , commente, répond aux questions, raconte des anecdotes et rebondit sur chaque remarque en positivant : « Si vous êtes électricien, technicien de maintenance, soudeur, ou logisticien il y a du travail », explique-t-elle. L’image aidant, l’attention est enfin captée, les questions viennent, auxquelles Marie Buffin répond précisément en donnant les salaires de début et de fin de carrière. Peu de réactions à ces montants, à l’exception de Yanis qui semblent connaître les grilles salariales par cœur. C’est quoi un cariste ? Les collégiens, qui sont pourtant en préparation professionnelle, ne connaissent ni le métier de cariste, ni celui de logisticien, qu’ils confondent avec informaticien.

Cependant, à la fin du tour, Yanis, lui, sait ce qu’il veut faire : chauffeur livreur. Le dépouillement du questionnaire distribué à l’issue de la visite montre que 70 % des élèves déclarent mieux connaître les métiers en tension et 56 % déclarent mieux connaître la zone industrielle. « C’est essentiel de continuer ce travail, de lutter contre le déficit d’image de certains métiers si l’on veut qu’ils s’y intéressent à l’avenir », commente la directrice de l’Airm. Au premier semestre 2021, 80 emplois sont restés non pourvus dans la ZI de Meyzieu, dans les métiers en tension : maintenance, transport, logistique et production. (1) Airm : Association des Industriels de la Région de Meyzieu


« C’est essentiel de lutter contre le déficit d’image de certains métiers si l’on veut qu’ils s’y intéressent. » - Marie Buffin, directrice de l’Airm

10 vues0 commentaire